To My Unborn Children – French

by Nader Elkhuzundar

A mes enfants en devenir
Je sais que vous ne serez probablement pas là pour lire ceci. Peut être serai-je mort avant que vous ne voyiez le jour. Ou, plutôt avant que vous ne voyez combien inhumain et injuste ce monde est devenu. Je  vous écris de toutes les façons, car peut être que vos frères ou soeurs aînés en seront témoin et liront ceci.

Depuis que je suis à Gaza, je rêve d´une vie meilleure. Paisible et calme. Pas d´explosions, pas de sang: Pas de blessures ni de martyrs. Rien de plus que la paisible vie que chacun de nous souhaiterait.

A Gaza, tout est différent  A Gaza, les F16 israéliens remplacent les oiseaux. A Gaza, nous dormons avec le bourdonnement constant des drônes toujours présents. On se réveille pour se rendre compte que l´on a pas d´électrecité. A Gaza, les explosions sont le soleil qui brille et l´odeur de la poudre est l´arome de la ville.

L´electrecité est a peine présente à Gaza, où il est dangereux de vivre. Chaque moment vécu équivaut à une nouvelle vie car le danger est extrême et les israéliens qui apportent leur jouets sont cruels en jouant avec nous.

Mes enfants adorés et en devenir, être de Gaza signifie être fort et courageux comme personne. En grandissant vous apprendrez tout concernant les armes permises et celles bannies au niveau international. Ce qui est différent à Gaza c´est qu´Israel ne distingue pas parmi ses objectifs. Ceci signifie qu´ils tueront tout ce qui bouge avec un sourire aux lèvres. Ils nous tueraient à plusieurs reprises si cela était possible.

Grandir à Gaza n´est pas simple. Grandir à Gaza est un défi. Une quête. La récompense que vous en tirerez est que vous aurez une personnalité courageuse. Si courageuse que vous pourrez affronter les chars la poitrine dénudée et armés seulement d´un caillou, en leur hurlant qu´ils ne pourront passer que sur vos cadavres.

Autre chose que vous apprendrez en étant à Gaza est de différencier le son de tout ce qui tue. Que cela soit un M-16 ou un AK-47, .les projectiles des bateaux de guerre israéliens, les bombardiers dans le ciel, ceux des tanks, et la liste est interminable. Vivre à Gaza est synonyme de patience. Seuls les plus braves et les plus forts peuvent survivre. Et survivre signifie vivre un autre jour de batailles et de difficultés quotidiennes.

Enfin, le plus important, ne quittez pas la Palestine. C´est là que vous appartenez. Là tout ce que vous entreprendrez comptera et chaque petite chose que vous y ferez sera porteuse de grands changements. Ne quittez pas la Palestine car c´est la terre de mes ancêtres, la terre de vos ancêtres. Ne quittez pas la Palestine car à la fin c´est là tout ce qui vous restera. Ne quittez pas la Palestine même si vous vivez d´huile d´olive et de thym toute vôtre vie.

PS: dites à votre mère que je l´aime profondément, embrassez ses joues et sa tête pour moi.

Avec tout mon amour,
Papa.

Advertisements